Logiciel Espion

Qu’est-ce qu’un logiciel espion?

Les logiciels espions sont des programmes, appartenant à la catégorie des logiciels malveillants, qui s’installent furtivement dans un ordinateur pour recueillir des informations sur les activités qui s’y déroulent. La fonction la plus courante de ces programmes est de recueillir des informations sur l’utilisateur et de les distribuer à des sociétés de publicité ou à d’autres organisations intéressées, mais ils ont également été utilisés par des organismes officiels pour recueillir des informations contre des suspects criminels, comme dans le cas du piratage de logiciels. Ils peuvent également être utilisés pour envoyer les utilisateurs sur des sites Internet qui ont l’image de marque d’autres personnes, afin d’obtenir des informations importantes. Comme les logiciels espions utilisent généralement la connexion Internet d’un ordinateur pour transmettre des informations, cela peut affecter la vitesse de transfert des données entre cet ordinateur et les autres ordinateurs connectés au réseau.

Logiciels espions : êtes-vous surveillés sans le savoir ?

La surveillance est une notion qui peut parfois être obligatoire selon le contexte, mais peut rapidement se transformer en espionnage, et ce, que ce soit entre le gouvernement et ses citoyens ou bien entre des parents et leurs enfants. Avec la portée de plus en plus grande que prennent les réseaux connectés sur nos vies quotidiennes, les plus jeunes semblent d’autant plus livrés à eux-mêmes dans un univers qui peut vite s’avérer dangereux. On vous montre dans ce qui va suivre comment faire la différence entre les logiciels espions qui polluent le Net et ceux qui vous permettent de garder un œil sur les activités de votre enfant sur Internet.

Retour sur les différentes définitions d’un logiciel espion

Dans le premier sens du terme de logiciel espion, on entend généralement un modèle de programme informatique aussi appelé Spyware qui va s’installer sur l’ordinateur d’un usager sans que ce dernier ne soit au courant afin d’y effectuer différentes actions. L’application la plus connue de ce genre de logiciels est de dérober des données privées permettant par la suite au propriétaire du programme d’accéder à vos comptes et profils en ligne ou bien de procéder à du chantage.

retour sur differentes definitions logiciel espion

Ces systèmes peuvent aussi servir de transmetteur pour des sociétés peu scrupuleuses qui vont utiliser vos données de navigation collectées afin d’enrichir leurs bases de données. C’est en quelque sorte la même utilité qu’un cookie, mais sans devoir passer par votre accord avant. Un logiciel espion peut même, dans certains cas, prendre directement le contrôle de votre appareil à distance afin de l’utiliser pour diverses activités telles que l’accès à certains sites ou procéder à du mining de cryptomonnaies.

Précisions sur les types de logiciels espions utilisés

Le domaine des logiciels espions est particulièrement vaste que ce soit en termes de conception du programme ou au niveau de ses utilisations. Ainsi, certains vont être relativement inoffensifs et vont se contenter de suivre ce que vous faites sur le PC comme on a pu le voir plus tôt tandis que d’autres vont profiter de leur présence pour voler du contenu.

Outre la facilité de contracter ce type de virus sur son appareil, certains modèles peuvent faire office de portail ou de relais afin de faire passer des informations à d’autres programmes ou même dans certaines situations de laisser passer d’autres logiciels. C’est le cas par exemple du célèbre logiciel Emotet qui, même après avoir été retiré des ordinateurs touchés, a laissé derrière lui des systèmes malveillants encore actifs.

Les modèles généralistes

Tous les logiciels espions ne fonctionnent pas sur le même principe, avec le même code ou pour obtenir les mêmes résultats. Pour la majorité de ces systèmes, le but est de se greffer aux ressources internes d’un ordinateur afin d’y dérober toute sorte d’informations comme :

  • Des mots de passe ;
  • Des identifiants ;
  • La position géographique ;
  • Les historiques de recherches.

Plusieurs options s’offrent à ces logiciels pour obtenir ce genre de données. La plupart vont noter les activités en question à travers les fichiers de l’appareil alors que des variantes plus optimisées vont aller jusqu’à enregistrer les lettres tapées sur le clavier.

Utilisations spécifiques

Si la majorité des logiciels espions sont prévus pour une collecte de données plutôt générale, d’autres programmes peuvent être plus subtiles et chercher à obtenir des données spécifiques. Dans cette optique, certains vont se concentrer exclusivement sur les mots de passe, d’autres sur le suivi en ligne ou même sur les contacts. Des programmes spécialisés vont de plus présenter des compositions qui leur permettent, dans un second temps, après avoir eu le temps d’être installés à votre insu d’enregistrer des bandes audio voire des vidéos via la webcam de l’appareil. Cette dernière utilisation étant surtout présente dans les cas de rançons ou de voyeurisme.

Différences entre un logiciel espion sur téléphone ou sur ordinateur

Si les Spyware qui peuvent être installés sur les ordinateurs sont les versions de logiciels espions qui sont apparus les premiers, ce ne sont pas pour autant les seuls qui existent. En effet, des programmes plus structurés et suivis notamment présentés sous forme d’applications peuvent également être inclus dans cette catégorie. La principale différence entre les deux modèles étant leur comportement vis-à-vis de la loi. Bien que toutes les applications de logiciels espions ne soient pas forcément 100 % légales, elles sont pour la plupart relativement transparentes et servent en grande partie à aider les parents à surveiller leurs enfants sur le Web.

differences entre logiciel espion sur telephone ou ordinateur

Bien que les deux variantes soient bâties sur le même principe, les applications d’espionnage sur smartphone essayent avant tout de rediriger le téléphone sur lequel elles sont installées pour éviter les pages potentiellement dangereuses ou inappropriées. De l’autre côté, les Spyware sur PC vont plutôt servir un intérêt pécuniaire via leur collecte de données.

Fonctionnement et autres particularités des logiciels espions

Comme son nom le laisse penser, le Spyware après installation se cache sur l’appareil en laissant le loisir à l’administrateur du logiciel de surveiller des actions plus ou moins spécifiques qui seront effectuées. Il est à noter que les logiciels espions peuvent infecter toute sorte d’appareils tels que :

  • Les ordinateurs fixes ou portables ;
  • Les smartphones ;
  • Les tablettes.

Actuellement, ces systèmes sont tellement performants et prolifiques qu’ils peuvent, en plus d’être pratiquement impossibles à détecter, surveiller plus d’une dizaine d’applications sur téléphone. En l’installant sur un portable, vous pourrez donc recevoir à distance toutes les données relatives aux messages, aux appels ou encore aux changements de position géographique. En règle générale, ce type de programmes est relié aux applications de messagerie du téléphone comme Messenger, Snapchat ou Whatsapp.

Caractéristiques basiques

Pour rester dans la thématique des logiciels espions sur smartphone, il peut être utile de noter les fonctions de base de ces derniers sur ce support. Un exemple intéressant dans ce registre est celui de la possibilité de gestion des appels qui permet notamment de les filtrer et donc de contrer le harcèlement. En plus de pouvoir gérer l’utilisation de certaines applications, ces systèmes peuvent de même bloquer le passage à d’autres. Cela évitera par exemple à votre enfant de se retrouver à faire un profil sur Tinder ou à acheter des cryptomonnaies sur des applications de trading.

Options avancées

Plusieurs caractéristiques bien plus complexes peuvent aussi être trouvées dans une application ou un logiciel espion. Certaines peuvent être simplement des améliorations ou des formules plus poussées d’anciennes fonctionnalités à l’image de l’enregistrement des discussions dans la section de la gestion des appels.

Des filtres plus approfondis peuvent de même être proposés comme options supplémentaires afin notamment de repérer les contenus inappropriés sur les applications avant même de les voir sur l’écran. Des programmes vont jusqu’à permettre de prévenir l’administrateur du logiciel lors d’un changement de carte SIM ou d’un déplacement inhabituel du téléphone.

Processus de sélection d’un logiciel espion selon ses besoins

Il est important en premier lieu de préciser, même si cela semble évident, que l’utilisation d’un logiciel espion sur un ordinateur ou tout autre appareil afin d’en profiter pour rassembler des informations ou obtenir un avantage de toute sorte est fermement punis par la loi.

processus selection logiciel espion selon ses besoins

Ainsi, lorsqu’on parle de choix d’un logiciel espion, il s’agit de sélectionner avant tout une application de surveillance qui servira principalement en tant qu’outil de protection pour les mineurs ou les personnes fragiles. Le premier critère que vous allez normalement regarder dans ce cadre est le prix. Il sera d’ailleurs utile de noter que beaucoup d’applications gratuites et efficaces existent. Les paiements pour ce type de programmes étant essentiellement liés à l’accès à un profil premium ou à des options plus spécifiques.

Applications gratuites

Permettant de surveiller aussi bien les applications de messagerie comme Whatsapp que d’avoir accès aux réseaux sociaux du téléphone espionné ou même de vérifier ses e-mails, le logiciel d’espionnage mSpy est l’une des références du domaine. Le principal intérêt de ce dernier étant sa capacité à fournir une offre particulièrement large qui couvre le traçage GPS dans la réalité comme les activités en ligne. Effectif sur la majorité des systèmes d’exploitation mobiles, il n’existe toutefois pas encore de version du logiciel qui puisse être utilisée sur ordinateur ou sur laptop.

Produits payants

Tout comme les applications de streaming ou les services de musique, les logiciels espions payants pratiquent un système de paiement à travers des abonnements mensuels. En effet, la majorité des logiciels du genre prévoient des formules de ce type afin de continuer à vous procurer des informations sur les activités du téléphone que vous surveillez avec l’application en question. En ce qui concerne les tarifs utilisés, ceux-ci vont généralement de 5 à plus de 25 euros par mois. Les prix varient principalement en fonction des options du logiciel, de sa versatilité dans la surveillance et de la formule ou du type de profil choisi par l’utilisateur.

Comment peut-on contrer l’activité d’un logiciel espion ?

Avant de savoir comment retirer un logiciel espion de votre appareil, il est primordial de savoir comment ce dernier peut s’y retrouver à la base. Comme souligné tantôt, il s’agit souvent pour les applications mobiles de personnes tierces qui vont intentionnellement installer le programme sur le téléphone afin d’y suivre l’activité en cours pour des raisons plus ou moins louables.

Concernant les logiciels sur ordinateurs, on sera plutôt face à des systèmes qui vont profiter d’une faille de sécurité sur votre appareil ou qui vont vous piéger grâce à un lien ou un fichier malveillant. Essayez donc de toujours faire attention aux programmes auxquels vous exposez votre appareil. Sur smartphone, mettez en place des mots de passe solides et n’oubliez jamais les mises à jour systèmes qui résolvent parfois certaines failles.

Etape de détection

Un logiciel espion peut se montrer sous différentes formes, le plus souvent, ce dernier va compléter ou accompagner un programme ou tout autre application. Ces programmes seront par ailleurs dans la plupart des cas des systèmes utiles pour l’appareil afin de ne pas risquer qu’ils soient supprimés par l’utilisateur. On les retrouvera donc avec des gestionnaires de téléchargement, des nettoyeurs de mémoire ou encore ironiquement des détecteurs de défaillances.

Possibilités de suppression

C’est en quelque sorte le serpent qui se mord la queue, mais l’une des seules manières de se débarrasser d’un logiciel espion est d’utiliser un autre programme de détection afin, dans un premier temps, de le trouver pour ensuite le supprimer. Il est également possible de simplement faire un scan avec son logiciel anti-virus étant donné que certains de ces systèmes peuvent proposer ce genre de services. Bien entendu, il s’agit souvent de programmes payants qui mettent en avant toutes les vérifications nécessaires. Il vaut par ailleurs mieux éviter dans ce cas les propositions gratuites qui représentent souvent des arnaques.

Notion de légalité dans l’utilisation d’un logiciel espion

Au questionnement pour savoir si les applications d’espionnage présentes sur les Stores officiels sont légales, la réponse rapide est oui. Toutefois, il sera important d’apporter certaines nuances à cette affirmation. En effet, dans le cas de parents qui veulent surveiller leurs enfants, étant donné que le téléphone leur appartient techniquement, ils sont légalement capables d’y installer n’importe quel programme tant que ce dernier n’enfreint pas la loi d’une autre manière.

notion legalite dans utilisation logiciel espion

Outre l’aspect des fonctionnalités du logiciel, une autre spécificité importante à prendre en compte est celle de la zone géographique. Forcément, tous les pays n’ont pas les mêmes dispositions légales autour des logiciels espions, ce qui peut amener à être en règle dans une région, mais pas dans une autre alors qu’on effectue la même activité.

Niveau de compatibilité des logiciels espions avec d’autres applications

À l’image de ce qu’on a pu voir plus haut, des applications d’espionnage peuvent être corrélées avec d’autres programmes que ce soit pour les suivre ou les bloquer. Dans cette optique, la plupart des logiciels espions vont pouvoir se greffer aux applications de traitement de messagerie et d’appels dans la continuité de Facebook ou bien Instagram. Dans une situation où le logiciel en question ne convient pas à une certaine application, il sera toujours possible de consulter via ce dernier l’historique des activités faites à travers le support.